Les usages des données primaires d’occurrence d’espèces

Download

Un article que décrit l’usage des donnés primaires d’occurrence d’espèces par Arthur D. Chapman. Il est structuré en chapitres qui sont organisé par sujet, en offrant beaucoup d’exemples au lecteur.

Abstract

Ce document traite des utilisations de données primaires d'occurrence d'espèces dans la recherche, l'éducation et les autres domaines de l'activité humaine, et fournit des exemples de nombreux usages tirés de la littérature. Le document traite non seulement des données inscrites sur les étiquettes ou consignées dans les carnets de terrain, mais aussi des données inhérentes aux collections de muséums ou d'herbiers elles-mêmes, lesquelles accumulent sur le long terme quantité de données et d'informations qui restent encore largement sous exploitées.
Les projets cités couvrent des domaines aussi variés que l'étude des espèces et de leurs distributions dans le temps et l'espace, leur utilisation pour l'enseignement et l'éducation du public ou pour la conservation et la recherche scientifique, l'usage qu'en font la médecine ou la police scientifique, leur utilisation dans la gestion des ressources naturelles et l'étude du changement climatique, dans les arts, l'histoire, les loisirs, la société et la politique. Ces utilisations sont nombreuses et variées et elles sont à la base de la plupart de nos activités quotidiennes.

Authors

Arthur D. Chapman

Contributors

Trad. Nathalie Chenin

Publisher

GBIF Secretariat

Rights

Cette travail est licensé sous une license Creative Commons Paternité 3.0: http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr

Rights holder

Sécretariat GBIF