Qu'est-ce que le GBIF?

Le GBIF—Global Biodiversity Information Facility (en français, Système mondial d’information sur la biodiversité)—est un réseau international et une infrastructure de recherche financés par les gouvernements mondiaux ayant pour but de fournir à tous et partout un accès libre aux données sur toutes les formes de vie sur Terre.

Ara rouge(Ara macao)
Scarlet Macaw (Ara macao) de Yeanina Cruz. Photo sous licence CC BY-NC 4.0.

Le GBIF—Global Biodiversity Information Facility(=Système mondial d’information sur la biodiversité)-est un réseau international et une infrastructure de recherche financés par les gouvernements mondiaux ayant pour but de fournir à tous et partout un accès libre aux données sur toutes les formes de vie sur Terre.

Coordonné via son Secrétariat de Copenhagen, le réseau GBIF de pays et d’organisations participants, fonctionnant via des noeuds de participation, fournit aux institutions détentrices de données du monde entier des standards communs et des outils ‘open source’ permettant de partager l’information de quand et où les espèces ont été observées. Cette connaissance provient de multiples sources: des specimens des musées collectionnés au XVIIIeme et XIXeme sciècle jusqu’aux photographies géoréférencées récemment partagées par un naturaliste amateur à l’aide de son smarphone.

Le réseau GBIF aggrège toutes ces sources en utilisant le standard Darwin Core formant l’index GBIF.org qui regroupe des centaines de millions d’enregistrements d’occurrence d’espèces. Les éditeurs de données ouvrent l’accès à leurs jeux de données au travers de licences Creative Commons lisibles par des machines. Ceci permet aux scientifiques, aux chercheurs et à d’autres de réutiliser ces données dans des centaines de publications scientifiques et de recommandations aux décideurs politiques publiées chaque année. Beaucoup de ces analyses -qui couvrent des sujets aussi variés que les impacts du changement climatique, la propagation de parasites envahissants et exotiques, les priorités de la conservation des aires protégées, la sécurité alimentaire et la santé humaine- ne seraient pas possible sans cela.

Contexte historique

Le GBIF est issu d’une recommendation de 1999 du sous-groupe Biodiversity Informatics durant le forum ‘Megascience’ de l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques. Ce rapport conclut qu’“un mécanisme international est nécessaire pour rendre les données et informations sur la biodiversité accessibles dans le monde entier”, arguant qu’un tel mécanisme produira de nombreux bénéfices économiques et sociétaux et permettra le développement durable en fournissant des preuves scientifiques solides.

Le groupe d’experts de l’OCDE a spécifiquement recommandé la création d’un Système mondial d’information sur la biodiversité afin de:

“permettre aux utilisateurs de naviguer et de mettre en oeuvre une vaste quantité d’information sur la biodiversité, d’avancer la recherche scientifique… de servir les intérêts économiques et sociétaux, et de fournir une base sur laquelle notre connaissance du monde naturel évoluera rapidement tout en évitant la duplication des efforts et des dépenses.”

Suite à cette recommendation, entérinée par les ministres des Sciences de l’OCDE en 2001, le GBIF a été officiellement établi via un Protocole d’entente avec les gouvernements participants.

A propos du Secrétariat

Le Secrétariat du GBIF est actuellement composé de quatre équipes:

  • Participation et Engagement est responsable de l’exploitation du réseau des participants et des éditeurs de données, du recrutement des nouveaux membres et du renforcement des capacités des membres actuels
  • Data Products est responsable de la qualité et de la valeur scientifique des produits de données intégrés générés par le réseau GBIF.
  • L’informatique est responsable de la gestion des données, du développement de logiciels et du fonctionnement général de l’infrastructure GBIF.
  • L’administration est responsable de la maintenance du réseau, des opérations et des processus sous-jacents au Secrétariat.