BID Afrique 2020: Subventions d’utilisation des données en aide à la prise de décision

Subventions basées sur les relations entre institutions détentrices de données de biodiversité et preneurs de décision, afin de fournir des solutions données qui répondent à un besoin de gestion spécifique

Aseroe-rubra-iNat-Brandon-web
Champignon étoile (Aseroe rubra), Zahamena National Park, Madagascar. Photo 2019 par Brandon Shaw, via iNaturalist Research-grade Observations, sous licence CC BY-NC 4.0.

Objectif

Les subventions d’utilisation des données en aide à la prise de décision sont destinées à des projets qui mobilisent de données primaires sur la biodiversité, et des ressources d'information dérivées, afin de répondre clairement à des besoins décisionnels ou politiques prédéfinis en liaison avec le développement durable. Ces projets s'appuieront sur les relations existantes entre les institutions expérimentées en publication de données sur la biodiversité et les utilisateurs finaux nécessayant besoin d’informations sur la biodiversité dans le cadre des processus spécifiques de prise de décision ou d'élaboration de politiques.

Les projets seront constitués de trois éléments:

  1. Une phase de planification initiale durant laquelle les exigences en matière de données et d'informations pour une politique ou un processus décisionnel pré-identifié sont définies conjointement par les partenaires concernés, notamment les décideurs, les chercheurs, les intérêts sectoriels et les détenteurs de données. Cela devrait inclure, par exemple :
    • Une analyse des ressources d'information nécessaires pour répondre au besoin politique ou décisionnel
    • Une évaluation des données primaires sur la biodiversité qui sont déjà librement accessibles (par exemple via le GBIF), et quelles données pourraient devenir accessibles grâce à un processus de mobilisation des données ciblées, par exemple à partir de preuves non numérisées ou dispersées provenant de collections existantes ou de programmes de surveillance.
    • Quels systèmes et outils sont en place, ou sont nécessaires, pour soutenir la mobilisation et l'analyse des données, actuellement et à l'avenir?
    • Quelles sont les capacités de gestion et d'analyse des données nécessaires pour créer les ressources d'information
  2. Une phase de mobilisation des données qui devrait inclure la mobilisation des données actuellement inaccessibles auprès des détenteurs identifiés lors de la phase de planification.
  3. Une phase de développement de l'information, durant laquelle les données existantes et nouvellement mobilisées sont transformées en ressources d'information répondant aux besoins des utilisateurs. Cette phase peut chevaucher la phase de mobilisation des données. Un processus d'évaluation pour inclure le raffinement des ressources d'information sur les données et leur intégration dans les processus et plates-formes existants, ainsi que l'identification d'autres besoins de mobilisation des données.

Les subventions d'utilisation des données devraient inclure des activités contribuant aux 4 catégories de composants suivantes. Chaque catégorie ci-dessous comprend une liste non exclusive des types d'activités possibles. Il est important que les activités soient mises en œuvre au cours de la période de projet de 24 mois.

1. Définition des besoins des utilisateurs

  • Convoquer les utilisateurs et les détenteurs de données en tant que parties prenantes et faciliter leurs discussions
  • Diriger des enquêtes ou des ateliers afin de définir les questions de politique et/ou les processus de décision, identifier les informations sur la biodiversité et les exigences en matière de données primaires (c'est-à-dire une évaluation des besoins des utilisateurs)
  • Évaluer les données disponibles et les fonds de données sur la biodiversité potentiels en cartographiant le paysage national de l'information sur la biodiversité
  • Établir des accords de collaboration, y compris des accords de partage de données entre les parties concernées
  • Développer et affiner les plans de mobilisation des données, de suivi et d'évaluation

2. Activités visant à mobiliser et à améliorer les données sur la biodiversité pertinentes pour les politiques

  • Numérisation et publication des données des collections d'histoire naturelle, activités de surveillance et d'échantillonnage, code-barres ADN, de science citoyenne, littérature et autres sources en réponse aux besoins identifiés lors de la phase de planification
  • Valider et publier des listes de référence des espèces régionales, nationales et locales
  • Former les parties prenantes à la mobilisation et à la gestion des données, par exemple, à travers des ateliers de partage des connaissances acquises en participant aux ateliers de renforcement des capacités BID
  • Préparer des documents de données (data papers) pour rendre les données de biodiversité mobilisées plus facilement réutilisables
  • Améliorer la qualité des jeux de données publiés, par exemple grâce au géo-référencement, en ajoutant des dates de collecte ou l'identification de spécimens à un niveau taxonomique plus précis

3. Produire des analyses prêtes à l'emploi des données publiées au GBIF répondant aux questions politiques qui peuvent inclure :

  • des tableaux récapitulatifs des données indiquant les tendances des populations, la richesse en espèces et la composition des communautés
  • des cartographies de produits tels que la répartition des espèces ou des analyses des lacunes des données géographiques
  • des indicateurs informant les objectifs de développement durable ou les cibles de la CDB
  • des produits cartographiques plus complexes (tels que les modèles de niches écologiques, les réseaux d'aires protégées)
  • des évaluations de la biodiversité (par exemple, listes rouges, KBA, etc.)

4. Intégration de solutions de données dans le processus d'élaboration des politiques

  • Mise en place d'un processus d'évaluation des solutions de données piloté par l'utilisateur
  • Élaboration d'un plan de communication
  • Produire du matériel de communication, par exemple des notes d'orientation, des articles de presse, etc.
  • Intégration des données / produits d'information dans les plateformes et systèmes nationaux ou internationaux de reporting sur la biodiversité
  • Mise en place de groupes d'utilisateurs pour guider la mise en œuvre du projet sur les thèmes prioritaires identifiés
  • Diriger des ateliers et des actions de sensibilisation qui favorisent l'utilisation de solution de données auprès des utilisateurs
  • Révision des politiques nationales de biodiversité
  • Documenter les cas d'utilisation et les partager avec les partenaires de la région
  • Établir des flux de travail et des accords institutionnels pour promouvoir la mobilisation de données complémentaires pour mettre à jour les ressources d'information développées dans le projet

Financement

Financement maximum: 60 000€ par projet

Eligibilité

En plus de se conformer aux critères généraux d'éligibilité, les demandes de subvention pour l'utilisation des données sur la biodiversité doivent répondre aux critères suivants:

  1. L'institution candidate doit avoir des relations existantes avec les ministères et/ou les organisations nationales/régionales ayant pour mandat d'élaborer des politiques et de prendre des décisions pertinentes pour le développement durable.
  2. Impliquer les décideurs et/ou les décideurs politiques en tant que partenaires d'utilisation des données dès le départ. Il peut s'agir d'agences ou de ministères publics au niveau national ou infranational, d'autorités régionales ou transfrontalières, d'entreprises privées, d'associations sectorielles (par exemple liées à la foresterie, à l'agriculture, à la pêche, à l'énergie ou aux mines) ou d'organisations non gouvernementales mettant en œuvre des activités de conservation. Ceux-ci doivent être des représentants d'entités juridiques situées dans un pays éligible.
  3. Avoir identifié une politique ou un processus de décision régional/national/infranational pour lequel des données primaires sur la biodiversité sont requises.
  4. Démontrer que les partenaires du projet ont déjà entrepris des activités de mobilisation de données et pourraient entreprendre ces activités de manière indépendante.
  5. Démontrer une compréhension de la façon dont les activités du projet peuvent s'intégrer aux systèmes d'information sur la biodiversité existants. Le projet ne doit pas essayer de développer de nouveaux systèmes.
  6. Inclure les activités contribuant à chacune des quatre catégories de composants:
    • Définition des besoins définis par l'utilisateur
    • Activités pour mobiliser et améliorer les données sur la biodiversité pertinentes pour les politiques
    • Production d’analyses prêtes à l'emploi qui répondent aux besoins des utilisateurs
    • Activités pour intégrer des solutions de données dans les processus de décision et d'élaboration des politiques
  7. Être soumis par le coordinateur du projet qui supervisera les activités du projet au nom des partenaires du projet. Le coordinateur du projet doit être affilié à une entité juridique d'un pays éligible. Le coordinateur du projet sera responsable de la gestion opérationnelle et financière et du reporting du projet.
  8. Inclure au moins deux institutions, agences ou organisations non gouvernementales nationales compétentes en tant que partenaires du projet.
  9. Les fonds BID peuvent être utilisés pour couvrir jusqu'à 50% des coûts de tout équipement informatique, électronique et de laboratoire, jusqu'à un maximum de 2 500 € de la subvention d'utilisation des données. Ces équipements comprennent, sans s'y limiter,
    a) les équipements informatiques, tels que les ordinateurs portables, les ordinateurs de bureau, les serveurs, les disques durs et les imprimantes;
    b) les licences et abonnements logiciels;
    c) les appareils photo numériques et scanners;
    d) les autres équipements électriques et électroniques;
    e) l'équipement de laboratoire, y compris les microscopes, l'équipement de séquençage, etc.
    Les reçus doivent être fournis dans les rapports financiers.

 Ce programme est financé par l'Union européenne.