Resource

Modèle d’auto-évaluation pour les institutions détentrices de données

Cet outil d’auto-évaluation permet aux institutions détentrices de données de réaliser un examen de haut niveau de leur propension et progression à fournir une information digitale sur les ressources qu’elles possèdent.

Cette auto-évaluation vise à établir un statut et une capacité de l’institution dans cinq domaines clés:

  1. La Stratégie: Planifier comment exécuter une mobilisation de données. Les considérations clés incluent l’objectif de la mobilisation, la prioritisation du matériel à numériser, les tâches/ l’expertise, l’équipement, le standard de données, le choix d’un système de base de données, les droits de propriété intellectuelle et les problèmes de licences.
  2. La Numérisation: La conversion et la capture des données associées aux spécimens physiques et objets vers un format électronique et une base de données. Ce processus peut inclure de l’imagerie.
  3. La Publication: La mise en ligne, en accès publique des données numérisées (incluant les images et multimédias associés) soit via des sites web institutionnels ou communautaires soit via des grands dépôts internet.
  4. La Conservation et la Maintenance: L’exécution répétitive de tâches incluant le nettoyage, la correction et la mise à jour partiellement basée sur le retour des utilisateurs.
  5. La Préservation et l’Archivage: La conservation à long terme du contenu numérisé et des bases de données afin d’assurer leur intégrité et persistence.

La traduction de ce document a été réalisée par André Heughebaert de la Belgian Biodiversity Platform.

Nous vous invitons à nous faire part de vos commentaires sur ce document à nodes@gbif.org.


Production de ce document est financé par l'Union européenne


English version: Self-assessment guidelines for data holding institutions

Citation 

GBIF Secretariat (2016) Modèle d’auto-évaluation pour les institutions détentrices de données. Copenhague: GBIF Secretariat. Disponsible en ligne à: http://www.gbif.org/resource/82813.

Contributor 

La traduction de ce document a été réalisée par André Heughebaert de la Belgian Biodiversity Platform.

Rights 

CC BY