Appel à l'aide pour l'Herbier national du Gabon qui a été endommagé suite aux récentes émeutes

Images 
Office damaged at the National Herbarium of Gabon during post-election riots on 1 Sep 2016.

Office damaged at the National Herbarium of Gabon during post-election riots on 1 Sep 2016. Photo courtesy of Nestor Engone Obiang.

Le conservateur de l'Herbier National du Gabon demande de l'aide à la communauté GBIF suite aux émeutes post-électorales du 1er Septembre qui ont causé des dommages importants au siège de l'herbier à Libreville.

Dr. Nestor Engone Obiang rapporte que, si les spécimens d’herbiers eux-mêmes ont heureusement survécu, les incendies allumés par les émeutiers ont causé des pertes estimées à € 130.000, comprenant des ordinateurs, des scanners, des serveurs, des lecteurs de codes-barres, des meubles et du matériel de terrain.

L'Herbier du Gabon est actuellement responsable d’un projet financé par l'UE à travers le programme BID (Information sur la Biodiversité pour le Développement), qui vise à mobiliser plus de 70.000 enregistrements de données du pays, dans le but de soutenir le développement de stratégies de conservation de la biodiversité efficaces.

Les partenaires du projet espèrent toujours le poursuivre, mais ont besoin d'aide, de toute urgence, pour remplacer le matériel manquant afin de remettre leurs activités en route. Leurs besoins les plus urgents sont pour des ordinateurs, des scanners et des serveurs ainsi que du matériel pour monter les spécimens d'herbier.

Ceux qui peuvent aider par des dons financiers ou en équipement, peuvent communiquer avec le Dr Engone Obiang directement ou avec le Secrétariat afin d’organiser au mieux  toutes les offres d'assistance.


Nos remerciements à Anne-Sophie Archambeau, GBIF France, pour le soutien de la traduction.