48 endorsed data publishers for France

  • Agoralogie 1 published dataset

    Travail collaboratif pour des applications scientifiques


  • Association des Naturalistes de la Vallée du Loing et du massif de Fontainebleau 1 published dataset

  • BRC Forage and turf, INRA Lusignan 1 published dataset

    Academic scientists from INRA (French national agronomic research institute) and breeders from French seed companies have collected natural populations, landraces and old cultivars of grass and legume species bred for forage and turf usage. These genetic sources are maintained as seed lots in cold storage by INRA. Environmental data of natural population collection sites have been recorded. Natural populations have been assessed for functional and agronomical traits in common gardens, and have been qualified for cytological (ploidy level) diversity. These data have been used to determine the relationship between species habitat diversity and species trait and cytological diversity in some sub-genera(Sampoux and Huyghe, 2009). The environmental distribution of trait diversity within species has also been investigated (Sampoux and Badeau, 2009). Landraces and old cultivars have been assessed for agronomical and molecular traits together with recent cultivars in order to understand the impact of human breeding on diversity sown for agricultural and leisure purposes (Flajoulot et al., 2005; Sampoux et al., 2011). Seed lots maintained by INRA are available as genetic resource and diversity study material under demand.


  • CBGP (UMR INRA, Cirad, IRD, Montpellier SupAgro) 1 published dataset

    Les recherches de l’unité sont centrées sur la biologie de populations et communautés d’organismes qu’il convient de gérer car ils représentent un enjeu majeur pour l’agronomie, les forêts, la santé humaine ou la conservation de la biodiversité. L’objectif du CBGP est de caractériser cette biodiversité, d’en comprendre la structure, et les facteurs qui la modifient, afin d’en prédire l’évolution sous la contrainte des changements globaux (changements climatiques, anthropisation du milieu). L’unité conduit ainsi une recherche de type académique sur des modèles d’intérêt en agriculture, en sciences forestières, en santé ou en biodiversité. Elle développe des concepts et outils dans les champs disciplinaires de la systématique, de la génétique et de l'écologie et est elle-même précurseur dans le développement de certaines approches, notamment en systématique (outils génériques d’identification taxonomique associés à des bases de données adossées à des analyses phylogénétiques) et en génétique des populations théorique (méthodes d’inférence statistique et développement des logiciels associés). Les résultats sont mis à la disposition des partenaires pour développer des outils de diagnostic, d’aide à la décision et/ou pour définir des stratégies de gestion (lutte ou conservation). Cinq grands thèmes fédèrent les recherches conduites au sein de l’unité. Ces thèmatiques de recherche, appliquées aux modèles biologiques rongeurs, arthropodes et nématodes, permettent de générer des connaissances au bénéfice de la gestion des bioagresseurs et des espèces menacées : Caractérisation de la biodiversité. Biologie des bioagresseurs et de leurs antagonistes. Origine, évolution et conséquences des invasions biologiques. Caractérisation des réservoirs des maladies émergentes. Compréhension des règles d’assemblage des communautés.


  • Centre International de Ressources Microbiennes-Levures

    http://www.inra.fr/cirmlevures


  • Centre de Ressources Biologiques de l Institut Pasteur 1 published dataset

  • Centre d’Ecologie Fonctionnelle & Evolutive (CEFE)

    Le Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive (CEFE, UMR 5175 du CNRS) a été créé en 1961. En 2017, l’UMR CEFE compte 5 tutelles - le CNRS, les Universités de Montpellier (UM et UPVM3), l’EPHE et l’IRD - et 2 partenaires, Montpellier Supagro et l’INRA. Ses thématiques scientifiques couvrent de larges champs du domaine de l’écologie (de l’écologie moléculaire à l’écologie des paysages en passant par l’écologie comportementale, l’évolution expérimentale avec de solides bases en génétique, l’écologie évolutive et l’écologie fonctionnelle), mais aussi des sciences humaines et sociales (géographie, ethnobiologie, philosophie). L’emphase est placée sur la compréhension du rôle des changements planétaires (changements climatiques et modifications d’usage des terres) sur la diversité et sa dynamique ainsi que sur le fonctionnement des organismes, populations, écosystèmes et paysages. Œuvrant sur une large gamme de niveaux de perception allant de la molécule au biome, une originalité du CEFE est de mener des approches interdisciplinaires et intégratives. L’action de l’homme sur les systèmes écologiques fournit une trame transversale à l’ensemble des programmes en vue de développer des scénarios d’évolution de la biodiversité et des écosystèmes à l’échelle séculaire (écologie prédictive). Une particularité du CEFE est d’ajouter une composante naturaliste le long de cet axe ; c’est en effet souvent d’un savoir naturaliste profondément enraciné dans nos programmes que naissent de nouvelles directions de recherche. Il peut s’agir aussi bien de l’observation de la pollinisation des orchidées que du rapport de sociétés humaines à des plantes alimentaires. Une conséquence assez naturelle est la création de collections d’organismes vivants (plantes au terrain d’expériences) ou morts, voire de tissus ou échantillons. En aval de questionnements fondamentaux, une fraction significative des recherches concernent des problématiques d’écologie de la conservation, du niveau populationnel ou niveau écosystème.


  • Collection Française de Bactéries Phytopathogènes - CFBP

    Institut National de Recherche Agronomique


  • Conservatoire Botanique National Alpin 1 published dataset

  • Conservatoire botanique national du Bassin parisien 1 published dataset

    http://cbnbp.mnhn.fr/cbnbp/


  • Diveboard 1 published dataset

    Online logbook for scuba divers.


  • ECOBIO UMR 6553 CNRS Université de Rennes 1

    L'UMR ECOBIO (165 membres) rassemble des enseignants chercheurs (maîtres de conférences et professeurs), des chercheurs CNRS (chargés de recherche et directeurs de recherche), des personnels BIATSS de l'Université de Rennes 1 et des personnels IT du CNRS. Elle accueille de nombreux étudiants (doctorants, stagiaires), mais aussi des chercheurs étrangers en visite et des chercheurs associés avec des partenaires (IPEV). Elle est membre fondatrice et se trouve directement impliquée dans l'existence de l'Observatoire des Sciences de l'Univers de Rennes (OSUR). L'UMR ECOBIO couvre l'ensemble des domaines de l'écologie : écologie évolutive, écologie comportementale, écologie des communautés, écologie fonctionnelle et écologie du paysage. L'UMR ECOBIO analyse les dynamiques de la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes continentaux face aux changements globaux en cours (essor démographique, dérèglements climatiques, usages des terres) dans une optique de développement durable (gestion sobre des ressources naturelles, conservation, ...). Le fonctionnement des écosystèmes continentaux et des services éco-systémiques associés est appréhendée au travers du prisme de l'analyse de la biodiversité, du gène au paysage. L'étude des mécanismes reliant structure et fonction des écosystèmes sont au centre de nos travaux, que ce soit pour le maintien de la biodiversité, les transferts de matières ou l'adaptation aux contraintes. Les conséquences écologiques et évolutives des changements en cours (usages des terres, changement climatique, contamination environnementale, artificialisation des milieux) sont aussi étudiées, notamment la réponse des individus et des populations aux stress induits, et celle des communautés aux perturbations. Les écosystèmes concernés ont pour la plupart une forte composante anthropique et la prise en compte des activités humaines en tant que facteur d'organisation est un des enjeux de nos recherches. L'UMR ECOBIO est structurée en six équipes de recherche, quatre plateformes techniques et cinq cellules.


  • Ecole Normale Supérieure de Lyon 1 published dataset

  • Floraine 1 published dataset

    http://www.floraine.net


  • GBIF France

    Point nodal français du GBIF


  • Herbarium of Université de Montpellier 2, Institut de Botanique 1 published dataset

    The herbarium is estimated at about 4 million samples distributed in 15,000 packets. The quantity and quality is one of the largest French collections of dried plants.


  • Herbarium specimens of Bamboo collection Prafrance Générargue (BAMBO) 1 published dataset

    The herbarium of Prafrance is formed from the living bamboo collection.


  • Herbier de l'université de Limoges 1 published dataset

    Two important collections : C. Le Gendre, J.-B. Fray-Fournier (50 000 sheets).


  • Herbier des conservatoires et jardins botaniques de Nancy 1 published dataset

    Consist mostly collections of the Faculty of Sciences and the Faculty of Pharmacy, 200 000 sheets.


  • Herbiers Universitaires de Clermont-Ferrand (CLF) 2 published datasets

    Les Herbiers Universitaires CLF représentent la 4e collection nationale française. Patrimoine historique et scientifique, ils constituent un centre de recherche et d’expertise où sont conduits de nombreux programmes pour la connaissance de la diversité végétale en moyenne montagne.


  • IFREMER - French Research Institute for Exploitation of the Sea 3 published datasets

  • INRA Antilles-Guyane 4 published datasets

    Principal acteur de la recherche agronomique dans la Zone Caraïbe depuis 60 ans, l?INRA contribue, par ses recherches sur l?agriculture, l?alimentation et l?environnement et par son implication permanente dans l?enseignement et la formation, au développement durable de l?agriculture aux Antilles-Guyane.


  • IRD - Institute of Research for Development 6 published datasets

    The IRD is a unique institution in the landscape of European research for development. Its task is to conduct research in the South, for the South, with the South. Its researchers are working on issues of major global importance today: global warming, emerging diseases, biodiversity, access to water, migration, poverty, world hunger. The teaching and training they provide empowers and enables Southern scientific communities.

    L’Institut de recherche pour le développement (IRD) est un établissement public français à caractère scientifique et technologique, placé sous la double tutelle des ministères chargés de la Recherche et de la Coopération. Il conduit depuis plus de 60 ans des activités de recherche, de valorisation et de formation en Afrique, en Méditerranée, en amérique latine, en Asie et dans l'outre-mer tropical français. Ses chercheurs se consacrent à l'étude des milieux et de l'environnement, de la gestion durable des ressources vivantes, du développement des sociétés et de la santé en étroite collaboration avec les partenaires des pays du Sud.


  • Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) 19 published datasets

    Premier institut de recherche agronomique en Europe, deuxième dans le monde, l'Inra mène des recherches au service d'enjeux de société majeurs : l'alimentation, l'agriculture et l'environnement.


  • Institut Scientifique, Mohamed V University 1 published dataset

    Mohamed V university, Scientific Institute